Inauguration d'un hall relais agricole à Nandrin

BRUXELLES 22:10 12/09/2018 (BELGA)

Un hall relais agricole a été inauguré mercredi soir à Nandrin en présence des autorités communales et du ministre wallon de l'Agriculture, René Collin. Un lieu qui permet désormais à une coopérative d'agriculteurs "Point Ferme" de réunir les différents produits et de les vendre directement aux consommateurs.

"Avant d'être une cité dortoir, Nandrin est une cité agricole", a entamé Michel Lemmens, bourgmestre de la commune de Nandrin. A l'entrée de la commune, un nouveau bâtiment: un hall relais agricole. Un lieu qui a vu le jour grâce aux financements de la Région Wallonne, du GAL et de la Province de Liège.
En ce lieu, une coopérative d'agriculteurs "Point Ferme" a la possibilité de stocker et de vendre des produits issus principalement de la région du Condroz. Un projet complexe qui réunit une trentaine d'agriculteurs. "Ensemble on est plus fort", comme aime le souligner René Collin. Avant d'ajouter que "cette volonté vise le développement de certaines filières: laitière, céréales, viande, maraichères,¿ D'ailleurs dans la lignée, on travaille actuellement sur un plan stratégique de la filière horticole, que je présenterai à la fin du mois."
Les consommateurs ont la possibilité d'acheter ces produits au hall relais agricole ou sur le site internet de la coopérative et de se les faire livrer dans un point de retrait sur la province de Liège. "Si on se projette, on peut imaginer qu'à l'avenir on pourra également transformer certains produits, comme on a pu le voir en France, et les vendre. La marge bénéficiaire serait plus grande aussi pour les agriculteurs. Et le produit fini serait de qualité et on serait certain de la provenance et de la qualité des produits utilisés", a noté Eric Lomba, bourgmestre de la commune de Marchin.
L'asbl Devenirs utilise d'ailleurs déjà ces produits pour cuisiner des plats pour des cantines scolaires. Quant aux prix, ils s'alignent, pour la plupart, sur ceux que l'on retrouve en grande surface. "On est certain de la qualité et de la provenance des produits et les intermédiaires sont nettement moindres. Ceci permet de rémunérer de manière plus correcte les agriculteurs", a conclu Marjorie Corman, déléguée à la gestion journalière du hall. (INT, GEN, COR 510, DCL, fr)



Images